Statistiques

  • Publiée par sauf and
  • 2 août 2017 03:56:10 CEST
  • 0 commentaire
  • 28 visites

Related Articles

Partager Signaler un abus

Les chiffres de l’immobilier à Paris et ailleurs en France

Immobilier : hausse des prix à Paris, le reste de la France plus calme !
Aujourd’hui, le prix au mètre carré est estimé à plus de 8 500 euros, soit deux fois plus cher que la ville de Lyon, la plus onéreuse des autres villes du pays. Décryptage avec le blog Immo paris 75.

Le marché des logements anciens toujours plus haut
Depuis plusieurs années maintenant, ce marché respire une excellente santé, et cela s’est encore confirmé cette année avec des courbes orientées à la hausse. En 2017, les notaires communiquent le nombre impressionnant de 880 000 ventes, soit une augmentation d’environ 30% par rapport à 2014. La situation est similaire concernant les encours de crédit, hors renégociation, qui ont été revus à la hausse en un an, soit plus 8% pour 170 000 milliards d’euros.
De son côté, le marché des logements neufs, reste sur une bonne dynamique, avec des permis de construire qui ont augmenté de 13,5% et les chantiers commencés de 14,6%. Ça bouge dans le secteur.

Les prix suivent la cadence
En effet, selon le Crédit Foncier, les prix dans l’immobilier ont augmenté de 8% dans six villes et ont été contenus entre 4% et 8% dans une dizaine d’autres. Les chiffres sont bien plus raisonnables du côté du réseau Century 21 avec 1,5% en moyenne nationale. Toutefois, là où se retrouvent les deux études, c’est au niveau de la forte augmentation des prix de l’immobilier dans la capitale, estimée à + 5,5% en un an (Crédit Foncier) et 7,7% (Century 21). Pour l’achat d’un appartement à Paris, il faut présentement compter en moyenne entre 8 450 et 8 950 euros le m². Même à ce prix là, les preneurs se les arrachent !

Paris, c’est deux plus cher que Lyon
C’est dire si les chiffres qu’affiche la capitale française sont très élevés. Quand on sait que Lyon est la ville la plus chère parmi les autres villes françaises et qu’elle se retrouve loin derrière Paris avec 3 815 euros, selon Crédit Foncier, on comprend très vite la situation.
En plus, cet écart reste grandissant puisque, de 2009 à nos jours, les prix de l’immobilier parisien auraient connu une hausse de 45%, contre seulement 9% en moyenne nationale. « Paris creuse son écart, c’est une métropole fermée par le boulevard périphérique, où l’on construit peu, où les prix pourraient arrêter de monter, il est peu probable qu’ils baissent beaucoup. Nous sommes encore bien en dessous de Londres », avoue le président du réseau Century 21.